Les diverses implantations de cuisine

  • par

La cuisine parfaite doit en même temps être fonctionnelle et esthétique, réduire les circulations et permettre de tout atteindre. Afin d’opter pour le plan de votre cuisine, vous devez tout d’abord sélectionner son implantation. Il peut s’agir d’une cuisine en II ou parallèle, en I ou linéaire, en L, en U, en G ou en îlot.

Les questions à se demander avant d’opter pour son implantation de cuisine

Avant de dresser le plan de votre cuisine, de nombreuses questions doivent trotter dans votre tête. Et ce, afin d’opter pour le plan le plus adéquat à votre cas :

  • Adorez-vous concocter de bons plats ou très peu ?
  • Recherchez-vous une cuisine fonctionnelle ?
  • Désirez-vous un lieu de vie convivial où réceptionner amis et famille ?

Par ailleurs, vous devez faire gaffe aux contraintes techniques, parce qu’il n’est pas souvent possible de remplacer l’aménagement du logement. Et quelques volumes condamnent le choix de l’implantation. Il vous faudra également étudier vos nécessités en électroménager pour envisager la place utile. D’un autre côté, le triangle d’activité peut vous accompagner dans la planification de votre cuisine et le choix de l’implantation la plus adaptée.

La cuisine en I

La cuisine en I ou linéaire est incluse parmi les implantations les plus courantes. L’ensemble des fonctions sont rassemblées le long d’un unique mur avec des composants en hauteur. On évoque également une cuisine en couloir, parce que, en plus de paraître en longueur, la cuisine en I est habituellement étroite.

Cette pièce est vraiment fonctionnelle et est aimée des célibataires, des jeunes et des couples. Elle est aussi avantagée pour les petits appartements, où chaque centimètre carré est évalué. On découvre également ce genre d’implantation dans les cuisines ouvertes sur les pièces à vivre, habituellement assemblé à un îlot central. Tous les équipements de cuisine avec un format standard peuvent être posés dans la cuisine en I qui est simple à installer.

La cuisine en L

La cuisine en L contient deux modules posés perpendiculairement et qui constituent un angle. Cette implantation existe beaucoup dans les cuisines, parce qu’elle permet de maximaliser l’espace et convient à tous les environnements. Il s’agit d’une implantation de cuisine la plus fréquente. On la découvre généralement dans des cuisines rectangulaires ou carrées. Par ailleurs, elle est idéale pour des aires comprises entre 10 et 15 m2 (et plus).

Le triangle d’activité est idéalement suivi et les circulations sont restreintes d’un pôle à l’autre. Cet agencement permet aussi d’obtenir une vaste aire de plan de travail. Lorsque l’espace en donne l’occasion, la cuisine en L peut être soit ouverte soit fermée. La pièce possède aisément un coin repas. Le souci avec l’implantation en L se trouve au niveau du célèbre angle. Dans ce coin, il est interdit de poser la plaque de cuisson et l’évier.